12 janv. 2017

"Le sceau des sorcières" de Jacques VANDROUX

Mon avis - Extrait - 4ème de couv -
Lecture de Janvier 2017



Premier livre de cet auteur que je découvre. Un thriller mystique avec un mélange d'histoire des années 1600 en parallèle avec une intrigue actuelle qui repose sur toute cette partie de vie passée. J'ai pris un grand plaisir avec ce roman, le blog de l'auteur est bien garni pour visualiser chacun de ses romans et particulièrement celui-ci. J'ai beaucoup aimé suivre ces personnages attachants et volontaires. L'auteur nous promène entre Grenoble et Lyon en faisant un petit détour par Rome. Des scènes percutantes, un écriture rapide et fluide. Un style que je rapprocherait des romans de JC Grangé. Par contre je pense encore une fois avoir pris le train en marche et ne pas avoir commencé par le premier livre au vue des commentaires… Encore une fois très très bon thriller.


Extrait :

« — Nous nous étions couchés assez tard hier soir. J’avais travaillé sur un projet que je devais rendre aujourd’hui et Veronika lisait un roman de Jacques Vandroux. Elle ne pouvait pas le lâcher. Au milieu de la nuit, j’ai entendu hurler et tambouriner à la porte. Inutile de vous dire que mon réveil a été rapide. » (de « Le Sceau des sorcières » par Jacques Vandroux)


Présentation :


Quand Isabelle Desrameaux, chef d’entreprise à la vie privée débridée, est retrouvée torturée à mort à son domicile, c’est du côté du milieu libertin que va fouiller la police. Mais quand une mère de famille sans histoires est découverte, quelques jours plus tard, immolée par le feu sur le campus de Grenoble, l’enquête prend une autre tournure. Rapidement, le capitaine Nadia Barka comprend que c’est dans le passé qu’elle aura une chance de trouver la clé de ces meurtres.
Les secrets du Vatican ou la mémoire d’un vieil aristocrate misanthrope retiré sur le sommet du Trastevere à Rome sauront-ils l’aider à décrypter les rares indices dont elle dispose ?
Passant des procès iniques de l’Inquisition du XVIIe siècle aux turpitudes d’une élite lyonnaise dépravée, l’officier de police va se battre pour découvrir la signification du sceau des sorcières, tatouage commun aux victimes, et tenter d’arrêter les assassinats qui s’enchaînent.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire